« J'aie été au chômage entre 82 et 90 ans »

Comment une personne de 96 ans voit-elle le monde? Les idées que la jeune génération se fait de la vie à la retraite sont-elles réalistes? Avec la campagne «Apprentis retraités», Swiss Life Suisse permet de tester la vie à la retraite.

Tester par soi-même la vie de retraité. C'est ce qu'ont fait quatre jeunes personnes pour Swiss Life. Il en ressort quatre histoires touchantes qui abordent chacune à leur manière le thème d'une vie plus longue et en toute liberté de choix. Les films conçus comme des documentaires nous permettent de constater si les idées que nous nous faisons de la vieillesse correspondent vraiment à la réalité.

Ces films s'articulent autour des quatre types de retraités «Rebel Ager» (Christa de Carouge), «Conservative Ager» (Toni Borter), «Ageless Ager» (Charles Eugster), et «Predictive Ager» (Verena Speck).

Etude sur la vie des retraités du futur

Les quatre types de retraités qui apparaissent dans les films se fondent sur l'étude «Digital Ageing – Unterwegs in die alterslose Gesellschaft» (Digital Ageing: vers une société sans âge) www.gdi.ch/swisslife. Cette étude a été réalisée en 2015 par le Gottlieb Duttweiler Institute (GDI) sur mandat de Swiss Life. Sur la base d'un sondage, elle élabore des scénarios qui esquissent la vie des retraités du futur et permettent d'anticiper les conséquences d'une vie plus longue sur l'économie et la société.

«Rebel Ager» (Christa de Carouge)

"Conservative Ager" (Toni Borter)

"Ageless Ager" (Charles Eugster)

"Predictive Ager" (Verena Speck)